les associations partenaires de la mobilisation un site édité par Emmaüs France // Emmaüs, ne pas subir, toujours agir !
nombre de personnes inscrites, à cet instant,
 pour la mobilisation du 8 avril 
5996
.
vendredi 3 avril 2009
_
"Parole d'homme", texte de Bruno Solo
jeudi 4 avril 2009
_
Lieux et horaires de mobilisation
jeudi 2 avril 2009
_
Pétition citoyenne
Lundi 30 mars 2009
_
Ils soutiennent la mobilisation citoyenne
Lundi 30 mars 2009
_
Pourquoi 5500 ?
Jeudi 26 mars 2009
_
Après la mobilisation citoyenne, place à la mobilisation politique !
Mercredi 18 mars 2009
_
Interpellation d’une bénévole aux restos du coeur
Objectif chiffre
pour 2011
de reconduites a la frontiere

28000
Objectif chiffre
pour 2011
d’interpellations d’aidants

5500
source : Projet de Loi de Finances 2009



Alors, si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour délit !*

Nous sommes tous concernés par ces objectifs chiffrés, parce qu’ avant d’être «sans-papiers», ces hommes, ces femmes et ces enfants sont des personnes en difficulté, isolées et démunies et  il est de notre devoir de citoyen de les aider dans la dignité et le respect dû à chaque être humain.

Mercredi 8 avril 2009, à 13h00,

à Paris, Lille, Marseille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Rennes et dans des dizaines d'autres villes en France, nous serons 5 500 au moins à nous présenter comme prisonniers volontaires, affirmant avoir, un jour, aidé un homme ou une femme sans-papiers en difficulté. Nous serons 5 500 citoyens décidés à rester des « aidants » !

MOBILISEZ-VOUS !
Je participerai au rassemblement du 8 avril Je signe la pétition visant à supprimer le délit solidarité
(!) Si le message de confirmation n'apparaît pas, merci d'envoyer un mail à Teddy Roudaut
Actu
haut de pageLundi 2 avril 2009imprimer
"Parole d'homme",
texte de Bruno Solo
Si d’aventure, notre chemin croise celui d’un homme en passe de tomber dans un gouffre, notre devoir est de lui tendre une main salvatrice… comment qui ou quoi que ce soit oserait nous contester cette mission « sacrée » ? On me parle d’une loi ?!... Quelle loi ?...Pas une loi des hommes en tout cas… d’où viendrait-elle cette « loi » qui voudrait nous contraindre à utiliser cette même main pour pousser ce même homme dans le vide ?! Je ne peux pas y croire. D’ailleurs si j’acceptais la simple idée d’y croire… alors je ne croirais plus en rien. La seule foi qui m’anime est celle de mon amour des hommes, la seule foi qui vaille ! Et comme cette foi est chevillée à mon corps d’homme comme à celle de millions d’autres, je sais au plus profond de moi que cette loi ne peut avoir été conçue par des hommes dignes de cette appellation sacrée entre toute ! Cette loi ne demeurera pas, elle n’en a pas le droit.

haut de pageLundi 4 avril 2009imprimer
Lieux et horaires
de mobilisation
Voici les horaires par ville des mobilisations.
A noter : la mobilisation de Paris est prévue à 13h00 sur la Place Saint Michel.

Aix en Provence : 18h00 / Ales : 11h30 / Alençon : 10h00 / Amiens : 13h00 / Angers : 12h30 / Annecy : 12h30 / Angoulême : 16h30 / Auxerre : 10h00 / Beauvais : 10h00 / Belfort : 17h30 / Bobigny : 18h00 / Bordeaux : 13h00 / Boulogne-sur-Mer : 13h00 / Brive : 16h30 / Caen : 18h00 / Carcassone : 18H00 / Chamberry : 17h30 / Charleville Mézières : 13h00 / Châteauroux : 15h00 / Clermont Ferrand : 13h00 / Evreux : de 12 à 14 / Foix : 10h00 / Grenoble : 13h00 / La Rochelle : 13h00 / Le Havre : 17h00 / Le PUY : 17h00 / Lille : 10-12h00 / Limoges : 17h30 / Longwy : 11h00 / Lyon : 12h30 / Mâcon : 18h00 / Marseille : 13h00 / Melun : 13h00 / Montauban : 14h00 / Montpellier : 12h15 / Mulhouse : 10h00 / Narbonne : 11h30 / Nancy : 18h30 / Nantes : 10h00 / Nevers : 17h00 / Nîmes : 18h00 / Orléans : 12h30 / Paris : 13h00 / Pau : 12h00 / Perpignan : 10h00 / Privas : 12h00 / Rennes : 11h30 / Roanne : 10h00 / Rodez : 10h00 / Rouen : 18h00 / Saint Brieuc : 11h30 / Saint Etienne : 10h00 / Saint Nazerre : 18h00 / Saintes : 10h00 / Strasbourg : 10h00 / Toulon : 17h30 / Toulouse : 16h30 / Tours : 14h00 / Tulle : 16h30 / Valence : 17h45

haut de pageLundi 2 avril 2009imprimer
Pétition
citoyenne
Pour prolonger la mobilisation autour du 8 avril et aussi permettre à ceux qui ne pourront s’y rendre d’être aussi acteur de ce mouvement, certaines associations rejoints par des citoyens, des syndicats et des organisations politiques ont souhaité lancer une pétition demandant que le délit de solidarité soit supprimé de notre législation.
Merci de la signer et de la faire signer autour de vous

Vous pouvez télécharger la pétition en cliquant ici

Les pétitions signées sont ensuite à renvoyer à :
Emmaüs France / Délinquants solidaires / 47 avenue de la Résistance / 93100 Montreuil

haut de pageLundi 30 mars 2009imprimer
Ils soutiennent
la mobilisation
citoyenne
De nombreuses organisations ont rejoint la mobilisation au fil des jours. En voici la liste complète :

Emmaüs France / Association Emmaüs / La Cimade / Gisti / Comede / Fédération entraide protestante / UNIOPSS / RESF/ FASTI / Secours Catholique / FNARS / Syndicat des avocats de France / SOS Racisme / Dom’Asile / Ligue des Droits de l’Homme / MRAP / Association Toits du monde – Orléans / SALAM Nord/Pas-de-Calais / ACASEA / Agir Ensemble pour les Droits de l'Homme / France Terre d’asile / Fédération Sud Education / Médecins du Monde / ATD Quart Monde / Réseau Chrétien immigrés / Sud Education / Migration santé Alsace / ADDE (Avocats pour la Défense Des Droits des Etrangers) / CLARA (Comité national de coordination des associations d'accompagnement des migrants) / MPEF ( Mission Populaire Évangélique de France) / Osiris / ADN (Association pour la démocratie à Nice) / Terre d'errance / Fédération Syndicale Unitaire / Fédération Jeunes errants / les amoureux au ban public / Les petits Frères des pauvres / ATTAC France / Le Collectif National Droits de l’Homme Romeurope / Centre Social Aires 10 / Migrations Santé Alsace / AIDES / L’ACAT-France / Groupe accueil et solidarité (GAS) / Arcat / ICEM - pédagogie Freinet / Ardhis

haut de pageVendredi 27 mars 2009imprimer
Pourquoi
5500 ?
Si le Gouvernement a largement communiqué sur les objectifs de reconduites à la frontière, les chiffres concernant les interpellations d’aidants sont restés quant à eux dans l’ombre des annexes aux Projets de lois de finances. Pourtant ils existent : ils sont de 5000 pour 2009 et 5 500 pour 2011.
Ces chiffres sont téléchargeables à cette adresse :
http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2009/exercice2009_immigration.htm
Télécharger PLF2009_BG_IMMIGRATION.pdf

haut de pageJeudi 26 mars 2009imprimer
Après
la mobilisation citoyenne, place
à la mobilisation politique !
La mobilisation citoyenne nationale ne sera qu’une première étape. Quelques jours plus tard, une proposition de loi rédigée par le collectif associatif sera portée devant le Parlement. Cette proposition visera à réaffirmer le principe de l’accueil inconditionnel dans les structures associatives susceptibles d’accueillir et d’accompagner des migrants ; à dépénaliser les « aidants » et à interdire les interpellations de personnes en situation irrégulière dans les lieux d’accompagnement et d’accès aux droits (éducation, santé….)
Cette proposition de Loi prolongerait les intentions exprimées par le Président de la République alors Ministre de l’Intérieur qui en 2003 répondait au Manifeste des délinquants de la solidarité publié à l’époque : « Pour ma part, je n’ai nullement l’intention de poursuivre celui de nos compatriotes qui tend la main à la personne en situation de détresse, quelle que soit sa situation au regard de la législation sur le séjour. » Il s’agit à présent de passer des intentions aux actes.
Télécharger Lettre_030620.pdf

haut de pageMercredi 18 mars 2009imprimer
Interpellation
d’une bénévole
aux restos du coeur
Le 18 février 2009, à 7 h 45 du matin, la  police  frappe  à  la  porte  de  Monique  Pouille,  59 ans, bénévole aux Restos du cœur et à l’association Terre d’errance. Depuis deux ans et demi, cette femme organise les dons de nourriture et d’habits pour les migrants qui errent autour de Calais dans l’espoir de passer en Angleterre. Elle recharge aussi leurs portables. Les policiers «m’ont dit "on vient vous chercher pour vous mettre en garde à vue, pour flagrant délit d’aide aux personnes en situation irrégulière", raconte-t-elle. Je pense qu’ils croyaient trouver des réfugiés chez moi». Les forces de l’ordre emportent trois portables en charge sur la table du salon. A Coquelles (Pas-de-Calais), Monique Pouille est placée en garde à vue. «Ils ont dit que j’avais eu de la chance de ne pas être menottée.» Ils posent des questions à chaque migrant. Comment s’appelle-t-il ? Depuis combien de temps est-il là ? «Ils m’ont dit que je pouvais continuer à recharger les portables, mais pas ceux des passeurs, ceux qui sont bien habillés et qui sont là depuis longtemps. Moi je ne m’occupe pas de ça. J’aide les gens sans poser de questions.» Vers 17 heures, Monique Pouille est libre. Sans charges, ni mise en examen pour l’instant. A la police aux frontières, on indique que la garde à vue a eu lieu dans le cadre d’une commission rogatoire «pour aide au séjour irrégulier en bande organisée». Peine encourue : jusqu’à dix ans de prison.

haut de pageLundi 16 mars 2009imprimer
Interpellation
d’un responsable
de communauté Emmaüs
à Marseille
L'interpellation le 16 février 2009 d'Hamid, un sans-papier accueilli par la communauté de Marseille Pointe-Rouge, s'est transformée le 17 février 2009, en opération policière dans cette communauté. Ainsi, sur décision du parquet de Marseille une perquisition a eu lieu dans la dite communauté Emmaüs aux fins de recenser la présence d'éventuels compagnons sans papiers. Dans le même cadre, Kamel un responsable de la communauté a été mis en garde à vue pendant 6 heures le 17 février.

haut de pageMercredi 25 fevrier 2009imprimer
La presse
en parle
Vous pouvez visionner ci-joint une revue de presse remise à jour des médias qui ont relayé la démarche de notre collectif.
Télécharger RDP Immigration




Design : www.les-eclaireurs.comDéveloppement : www.neuviemepage.com